México est une ville immense et contrastée qui grouille de vie et peut, bien souvent et surtout si c’est la première fois que vous vous y rendez, donner le vertige.

Alors, après avoir parcouru de long en large son Centre Historique, visité ses nombreux musées, ses quartiers typiques, ses marchés, ses galeries d’art, la forêt de Chapultepec et le merveilleux château qu’elle abrite, peut-être penserez-vous avoir visité l’essentiel. Et bien non, il vous restera encore un site incontournable à visiter: Xochimilco et ses jardins flottants.

En 1987, le Centre Historique de la Ville de México ainsi que la “Delegación” (sorte de préfecture) de Xochimilco ont été inscrits par l’UNESCO, à la liste du Patrimoine Matériel de l’Humanité.

Située à 23 km au sud du centre de México, Xochimilco est une zone très touristique qui doit sa renommée à son réseau de canaux et de “chinampas”, jardins flottants ou îles artificielles construites sur le lac de Xochimilco et dont l’origine remonte à l’époque du règne de la culture Aztèque.

Que faire à Xochimilco?

Une promenade en “trajinera“, barque typique et très colorée caractéristique de la région des lacs de Xochimilco et Tlahuac. Ces embarcations portent généralement des prénoms de femmes comme Lupita, Carmen, Adelita, etc. et peuvent accueillir entre 12 et 15 personnes. Elles sont dotées d’un toit et d’une longue table car faire une promenade sur les canaux du Lago de Xochimilco, cela sous entend savourer un repas 100% saveur maison mexicaine en compagnie de proches, d’amis ou de parfaits étrangers.

Durant ce parcours, vous croiserez d’autres trajineras (près de 200 sillonnent le lac), avec à bord des mexicains fêtant un anniversaire accompagnés par les mélodies d’authentiques et traditionnels chanteurs et musiciens “mariachis“; des vendeurs ambulants viendront à votre rencontre pour vous proposer des artisanats, des sucreries, des souvenirs de Xochimilco ou encore de vous prendre en photo, et vous pourrez aussi acheter des plantes et des fleurs dans les divers jardins et serres situés sur les rives du lac.

Après avoir expérimenté le brouhaha de la ville, Xochimilco vous offrira un véritable moment de tranquillité.

Cette petite localité est également réputée pour le maintien de ses traditions et de sa culture. Chaque année s’y déroulent des concours et des fêtes en honneur à la beauté et à la nature tels la Fête de la plus belle fleur de la zone lacustre (se référant à la plus belle jeune fille d’origine indigène de la région), la Feria de la Joie et des Olives, la Feria de la Neige, la Feria du Maïs et de la Tortilla, etc.

Musée Archéologique de Xochimilco:

Xochimilco possède un intéressant petit musée situé près de ruines d’origine Náhuatl.

Museo Arqueológico de Xochimilco : Av. Tenochtitlán s/n, Col. La Plata. Xochimilco.

Les dix Embarcadères de Xochimilco s’appellent:

Belem, Belem de las Flores, Caltongo, Cuemanco, Fernando Celada, Nuevo Nativitas, Salitre, San Cristóbal, Zacapa et Puente de Urrutia.

Combien coûte la promenade en barque ou “trajinera”?

$200 pesos/embarcation, ce n’est pas le prix par personne.

“2011, Année du Mexique : ce pays que vous pensiez connaître”.

Après la Saison de la Turquie en France (Juil. 2009 – Mars 2010) et l’Année croisée Russie-France 2010, c’est au tour du Mexique d’être le centre d’intérêt du public Français.

Préparez-vous à une cascade de couleurs, saveurs, émotions et chaleur humaine car les mexicains sont réputés pour leur amabilité et leur nature joviale.

Plus de 260 évènements culturels, artistiques, littéraires, académiques, touristiques et sportifs, destinés à promouvoir l’art et la culture mexicaine.

L’Année du Mexique en France est une “Saison Culturelle”

Les “Saisons Culturelles” résultent d’engagements diplomatiques bilatéraux pris au plus haut niveau et s’inscrivent dans le cadre de la politique française en faveur de la diversité culturelle.

L’organisation de ce rendez-vous culturel sans précédents est assurée par l’Institut Français (Culturesfrance) sous la tutelle du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes et du Ministère de la Culture et de la Communication et repose sur des partenariats forts établis avec de nombreux opérateurs et institutions, de même qu’avec les collectivités territoriales et les entreprises.

C’est la première fois qu’un pays hispanophone est l’invité spécial

du gouvernement français durant toute une année

*Des centaines de manifestations sur tout le territoire français

À Paris, Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Rennes, Arles, Le Mans, Metz, Brest, Nantes et Lille, entre autres.

Un avant-goût de ce qui vous attend…

(*Cette liste d’évènements n’est pas exhaustive)

– Dégustations Gastronomiques,
– Expositions Artisanales,
– Expos Touristiques,
– Défilés d’Alebrijes géants dans les rues de plusieurs villes françaises.
– Spectacle/Rituel des “Voladores de Papantla”,
– Les Trajineras de Xochimilco, barques colorées faisant partie du folklore de la Ville de Mexico, navigueront sur la Seine,
Nuit électronique au Grand Palais,

– Festival de Ciné à Rennes “Travelling Mexico & Junior” ; l’Association Clair Obscur propose un voyage à travers le cinéma mexicain d’hier et d’aujourd’hui ainsi qu’une compétition de courts métrages mexicains. Du 22 février au 1er Mars 2011.

Participation exceptionnelle du Mexique

Festival de la Photographie à Arles “Les Rencontres d’Arles Photographie” du 4 Juillet au 18 Septembre,
Salon Aéronautique du Bourget, du 20 au 26 juin 2011.
Festival de Cannes 2011,
Salon de l’Éducation et Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil,
“Le Quai du Polar”, Festival littéraire International à Lyon du 25 au 27 mars 2011,
“Les Rencontres Littéraires de Fontevraud”, hommage à Juan Rulfo Samedi 28 et Dimanche 29 mai 2011.

Quelques Expositions

“Les Masques de Jade Maya”, masque de jade de K’inich Janaab’ Pakal et trousseaux funéraires de Pakal et d’autres dirigeants Mayas. Pinacothèque de Paris du 1er Mars au 7 août 2011. Lire l’article en Espagnol.

“Diego Rivera cubiste” à la Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux du 10  Mars au 5 Juin 2011,

“Il est une fois le Mexique”, Installation photographique et tirage d’art de Robin Lebel. Métro Parisien, Gare Saint Lazare du 1er noviembre 2010 au 28 febrero 2011,

“Rufino Tamayo 1899-1991”. Cette exposition sera la première rétrospective parisienne de l’oeuvre de ce grand peintre mexicain depuis sa mort. Petit Palais du 29 Septembre 2011 au 15 Janvier 2012.