La “Piedra del Sol“, Pierre du Soleil, est un disque taillé dans un bloc monolithique de basalte contenant une représentation du dieu “Tonatiuh“, lequel était associé au “Quinto Sol“, Cinquième Soleil.

Certains experts disent qu’il s’agirait aussi d’un “cuauhxicalli” ou un “temalacatl”, c’est-à-dire un réceptacle et autel en pierre où était déposé le cœur des victimes du rituel martial appelé sacrifice gladiatorial.

Dimensions de la Pierre du Soleil:

Diamètre: 3,60 mètres.
Epaisseur: 122 cm.
Poids: plus de 24 tonnes.

Découverte de la Pierre du Soleil:

La “Piedra del Sol” a été découverte le 17 septembre 1790, durant des travaux de remise à niveaux des sous-sol de la cathédrale, et du pavage de la grand place de la capitale de la Nouvelle-Espagne (actuelle Plaza de la Constitución ou Zócalo de la ville de México) près des vestiges de la Plaza Mayor, dans un endroit appelé Cuauhxicalco.

Après avoir été excavée, elle fut placée d’un côté de la Cathédrale Métropolitaine de México et abandonnée à son sort pendant plusieurs décennies jusqu’à la fin du XIXe où elle trouva sa juste place dans un musée, le “Museo Arqueológico de la Moneda” (Musée Archéologique de La Monnaie).

A quelle date aurait été élaborée la “Pierre du Soleil”?

Sur sa partie supérieure figure une date : “13-Acatl-Caña-Roseau”, cette année était considérée par les Mexicas comme celle de la Fête du Feu Nouveau ou “Quinto Sol”, et correspond à l’année 1479.

Actuellement, où se trouve la “Piedra del Sol”?

Elle fait partie depuis 1964 de l’exposition permanente du Musée National d’Histoire et d’Anthropologie du Mexique, salle “Sala Mexica”, dans la Ville de Mexico.

Pourquoi l’appelle-t-on Calendrier Aztèque?

Dans sa partie centrale on observe un visage entouré par le disque solaire ; les archéologues supposent qu’il correspondrait à Tonatiuh, le Dieu du Soleil des Aztèques.

La première frange circulaire située autour du visage de cette divinité comprend 20 cadres de taille égale, elle est appelée “rueda de los días”, roue des jours, car dans chacun des cadres se trouve un glyphe correspondant à l’un des 20 jours du mois Aztèque ou Mexica.

C’est pour cette raison que la Pierre du Soleil est plus communément appelée, à tort, Calendrier Aztèque ou Calendrier Mexica.

La Pierre de Soleil et les Pesos Mexicains:

De nos jours, de nombreuses pièces de monnaie mexicaine comportent des détails inspirés par la Pierre du Soleil:

Pièce de 5 centimes : Rayons solaires de l’Anneau en quinconce qui entoure les jours.
Pièce de 10 centimes : Partie de l’Anneau du Sacrifice
Pièce de 20 centimes : Partie de l’”Acatl”, le treizième jour.
Pièce de 50 centimes : Partie de l’Anneau de l’Acceptation
Pièce de 1 peso : Partie de l’Anneau de l’Eclat (Resplandor)
Pièce de 2 pesos : Partie de l’Anneau des Jours
Pièce de 5 pesos : Partie de l’Anneau des Serpents
Pièce de 10 pesos: Cercle central, le Dieu Tonatiuh et le masque de feu (Máscara de Fuego).

Liens Utiles:

Voir des Photographies de la Salle Mexica du Musée National d’Histoire et d’Anthropologie du Mexique

Infos et Photographies du Musée National d’Histoire et d’Anthropologie du Mexique

Réserver un Hôtel dans la Ville de Mexico

México est une ville immense et contrastée qui grouille de vie et peut, bien souvent et surtout si c’est la première fois que vous vous y rendez, donner le vertige.

Alors, après avoir parcouru de long en large son Centre Historique, visité ses nombreux musées, ses quartiers typiques, ses marchés, ses galeries d’art, la forêt de Chapultepec et le merveilleux château qu’elle abrite, peut-être penserez-vous avoir visité l’essentiel. Et bien non, il vous restera encore un site incontournable à visiter: Xochimilco et ses jardins flottants.

En 1987, le Centre Historique de la Ville de México ainsi que la “Delegación” (sorte de préfecture) de Xochimilco ont été inscrits par l’UNESCO, à la liste du Patrimoine Matériel de l’Humanité.

Située à 23 km au sud du centre de México, Xochimilco est une zone très touristique qui doit sa renommée à son réseau de canaux et de “chinampas”, jardins flottants ou îles artificielles construites sur le lac de Xochimilco et dont l’origine remonte à l’époque du règne de la culture Aztèque.

Que faire à Xochimilco?

Une promenade en “trajinera“, barque typique et très colorée caractéristique de la région des lacs de Xochimilco et Tlahuac. Ces embarcations portent généralement des prénoms de femmes comme Lupita, Carmen, Adelita, etc. et peuvent accueillir entre 12 et 15 personnes. Elles sont dotées d’un toit et d’une longue table car faire une promenade sur les canaux du Lago de Xochimilco, cela sous entend savourer un repas 100% saveur maison mexicaine en compagnie de proches, d’amis ou de parfaits étrangers.

Durant ce parcours, vous croiserez d’autres trajineras (près de 200 sillonnent le lac), avec à bord des mexicains fêtant un anniversaire accompagnés par les mélodies d’authentiques et traditionnels chanteurs et musiciens “mariachis“; des vendeurs ambulants viendront à votre rencontre pour vous proposer des artisanats, des sucreries, des souvenirs de Xochimilco ou encore de vous prendre en photo, et vous pourrez aussi acheter des plantes et des fleurs dans les divers jardins et serres situés sur les rives du lac.

Après avoir expérimenté le brouhaha de la ville, Xochimilco vous offrira un véritable moment de tranquillité.

Cette petite localité est également réputée pour le maintien de ses traditions et de sa culture. Chaque année s’y déroulent des concours et des fêtes en honneur à la beauté et à la nature tels la Fête de la plus belle fleur de la zone lacustre (se référant à la plus belle jeune fille d’origine indigène de la région), la Feria de la Joie et des Olives, la Feria de la Neige, la Feria du Maïs et de la Tortilla, etc.

Musée Archéologique de Xochimilco:

Xochimilco possède un intéressant petit musée situé près de ruines d’origine Náhuatl.

Museo Arqueológico de Xochimilco : Av. Tenochtitlán s/n, Col. La Plata. Xochimilco.

Les dix Embarcadères de Xochimilco s’appellent:

Belem, Belem de las Flores, Caltongo, Cuemanco, Fernando Celada, Nuevo Nativitas, Salitre, San Cristóbal, Zacapa et Puente de Urrutia.

Combien coûte la promenade en barque ou “trajinera”?

$200 pesos/embarcation, ce n’est pas le prix par personne.

Loin de l’image des burritos ou autres tacos largement connus, la cuisine mexicaine est aujourd’hui reconnue pour la variété de plats qu’elle propose, préparés à base de produits frais non moins variés (différentes sortes de tomates, avocats, piments ou “chile”, haricots, maïs…), et grâce à la grande créativité de chefs cuisiniers mexicains.

L’un d’entre eux figure aujourd’hui parmi les 50 meilleurs chefs du monde!

Si votre bourse vous le permet, le chef récompensé, Enrique Olvera, vous propose sa cuisine dans son restaurant “Pujol” situé dans le quartier huppé de Polanco à Mexico. C’est la prestigieuse revue britannique Restaurant Magazine qui a classé son restaurant parmi les 50 meilleures tables du monde en avril, d’après l’avis de ses quelques 800 experts qui parcourent la planète pour établir la fameuse liste S. Pellegrino.

C’est parce que l’image de la cuisine mexicaine change qu’un festival de gastronomie locale “Morelia en Boca”, est organisé pour la première fois dans la très belle ville de Morelia, située dans l’Etat de Michoacan, à la fin de ce mois de mai.

La cuisine mexicaine est aujourd’hui à l’honneur et cherche à revendiquer sa spécificité. Les temps où la cuisine chic mexicaine privilégiait la cuisine européenne et notamment française sont en train de changer.

A présent, selon les spécialistes de la gastronomie mexicaine, le Mexique va devoir se mettre à exporter le meilleur de sa cuisine et de ses ingrédients pour se faire (re)connaître internationalement, à l’exemple des pays du Sud-est asiatique.

Nicolas Grouzinoff.

Liens utiles:

Inscription de la Cuisine Mexicaine au “World Heritage” ou “Patrimoine Mondial” de l’UNESCO en 2010.

Restaurant Pujol à Polanco

Hôtels dans la Ville de Mexico.

Une plante de l’Etat du Chiapas au Mexique apporterait la solution à des voyages en avion non-polluants:

La compagnie aérienne mexicaine low cost Interjet a prévu de tester, sur son Airbus A320, l’utilisation du jatropha, une plante mexicaine originaire de l’Etat du Chiapas, comme biocarburant lors d’un vol reliant la capitale Mexico à Tuxla Guttierrez dans l’état de Chiapas justement.

Cet essai en utilisant le jatropha, dont des études ont montré qu’il pourrait diminuer les rejets de CO2 jusqu’à 80% par rapport au kérosène, est soutenu par de nombreuses institutions et compagnies aériennes internationales. Respect de l’environnement et profits seraient alors conciliés grâce à ce biocarburant.

Ce n’est pas le premier essai effectué avec le jatropha en Amérique latine. En novembre 2010, la compagnie brésilienne TAM Brazilian avait été une pionnière. Ce biocarburant, mais aussi d’autres comme l’huile de coco, les algues et l’huile de cameline ont déjà été testés en vol par d’autres compagnies ailleurs dans le monde. C’est le cas de Continental airlines, Japan Airlines et KLM par exemple. Ces compagnies vont être rejointes par de nombreuses autres compagnies aériennes européennes et australiennes, comme Iberia et Quantas et par le constructeur américain Boeing.

L’espoir de pouvoir voyager dans le monde grâce à des ressources naturelles non-polluantes et peut-être à des coûts moins élevés s’ouvre à nous…  grâce à l’Etat du Chiapas au Mexique.

Nicolas Grouzinoff.

Le nouveau siège du Musée Soumaya a ouvert ses portes au public le lundi 28 mars 2011:

Carlos Slim, dont le classement Forbes évalue la fortune à quelques 74 milliards de dollars, est aussi un grand amateur d’art. Il a ainsi consacré une part significative de sa fortune à la construction d’un musée situé à l’ouest de Mexico regroupant plus de 60 000 œuvres d’art. On y trouve exposées des œuvres de Salvador Dali, Rodin (au 6è étage du Musée Soumaya se trouve la seconde exposition la plus importante de sculptures de A. Rodin), Van Gogh, Rubens… mais aussi de nombreuses œuvres mexicaines préhispaniques. Le musée est aussi lui-même un centre d’intérêt architectural.

Proposant une entrée gratuite à ses visiteurs, le Musée Soumaya porte le nom de l’épouse défunte du magnat des affaires. Lors de l’inauguration, en présence du président mexicain Felipe Calderon, Carlos Slim a affirmé que son musée était dédié aux Mexicains, et tout particulièrement à ceux qui n’avaient pas la chance de découvrir ces œuvres d’artistes du monde entier lors de voyages à l’étranger.

Les touristes étrangers qui choisissent de visiter Mexico quelques jours après un séjour de farniente et de fiesta à Playa del Carmen ou à Acapulco apprécieront sans aucun doute tout autant ce musée de grande qualité.

Horaires du Musée Carlos Soumaya – Plaza Carso :

Ouvert de 10h30 à 18h30,

Jeudi et Vendredi : de 10h30 à 20h30 hrs.

Fermé le Mardi.

Adresse du Museo Soumaya – Plaza Carso

Rue: Miguel de Cervantes Saavedra y Presa Falcón, Lago Zurich No 245, Col. Ampliación Granada. (Polanco) México D.F. (Ville de Mexico).

Nicolas Grouzinoff.

Lors de la 36ème édition du Tianguis*, évènement essentiel du tourisme professionnel au Mexique qui se tient du 25 au 28 mars à Acapulco, la France, par la voix du directeur général d’Air France au Mexique, a été invitée à intervenir en premier  lors de la conférence de presse.

Ce geste de la part de la ministre du Tourisme mexicaine, Gloria Guevara Manzo, a été interprété comme l’amorce d’une réconciliation entre les deux pays après l’annulation de l’Année du Mexique en France.

L’intervention du directeur de la compagnie d’aviation française consistait à annoncer l’ouverture de 3 vols hebdomadaire Paris-Cancun d’ici cet hiver, ce qui montre l’attractivité du pays pour les touristes français. Le directeur général adjoint du Centre de Promotion du Tourisme du Mexique, Rodolfo Lopez Negrete, a d’ailleurs affirmé à la délégation française présente que le chiffre de 170 000 entrées de touristes français au Mexique en 2010 allait doubler.

Face à la volonté de Felipe Calderón Hinojosa, président du Mexique, de faire du tourisme une priorité économique lors de son mandat, l’annonce de la société française constitue bien sûr une bonne nouvelle. En effet, Felipe Calderón  a affirmé que le Mexique devait passer de la 8ème destination touristique mondiale (22,4 millions de visiteurs internationaux en 2010) à la 5ème place d’ici la fin de son mandat en 2012.

Par Nicolas Grouzinoff

*Tianguis est un mot qui vient du Nahuatl, la langue de l’empire Aztèque. Il désigne la plupart du temps un marché à ciel ouvert, un bazar où sont vendus des objets artisanaux, des produits agricoles et de plus en plus des produits industriels. Ces Tianguis ont lieu partout au Mexique, aussi bien dans les grandes villes comme Mexico que dans les zones rurales comme dans l’Etat de Puebla ou les habitants pratiquent encore la langue Nahuatl. Il existe enfin des Tianguis spécialisés, comme le Tianguis touristique d’Acapulco, qui permettent la rencontre d’acheteurs et de vendeurs professionnels.

Depuis 4 ans, durant les fêtes de fin d’année, *El Zócalo de la Ville de Mexico (Ciudad de México) se transforme en une gigantesque patinoire de 3200 m2 (formée par deux patinoires).

Cette année, elle sera ouverte au public du 5 décembre 2010 au 9 janvier 2011.

  • Entrée gratuite.
  • Chaque personne pourra patiner durant près d’une heure.
  • Capacité: jusqu’à 2000 personnes en même temps.
  • L’année dernière, elle a accueilli un peu plus d’un million de  visiteurs.

Et ce n’est pas tout!…car elle comprend également:

  • Un Gigantesque toboggan autour de la piste,
  • Un igloo artificiel de 2000 m2,
  • Un musée-galerie de sculptures en glace,
  • La “Fábrica de Sueños” (la fabrique de rêves), une zone couverte de neige 100% naturel,
  • Zones de bonhommes de neige et de bataille de boules de neige,
  • Une piste de moto sur neige de 30 mètres.

Le “Paseo de la Reforma” se met sur son 31!

Cette année, le monumental Arbre de Noël (lequel, avec  110,35 mètres, une base de 35 mts de diamètre et un poids total de 330 tonnes a été inscrit au Records Guinness 2009 comme l’Arbre de Noël le plus grand au monde), a été remplacé par d’impressionnantes illuminations de Noël placées tout au long de l’Avenue “Paseo de la Reforma” ainsi que dans divers points du centre historique.

Championnat Mondial de Hockey sur Glace Sub 20

Le 10 janvier 2011, l’immense piste de glace du Zócalo sera aménagée pour accueillir le match inaugural du Championnat Mondial de Hockey sur Glace Subdivision 20.
La suite du championnat se déroula dans les pistes de Lomas Verdes et San Jerónimo. Pays participants: Serbie, Mexique, Corée du Nord, Nouvelle-Zélande, Chine Taipei, Turquie et Bulgarie.

*El Zócalo de la ciudad de México est le nom donné à la “Plaza de la Constitución”, esplanade de 48000 m2 (200m x 240) située cœur de la zone du Centre Historique de la Ciudad de México. Ce vaste espace est encadré par la Cathédrale Métropolitaine de Mexico (au nord), le Palais National ou Palais Présidentiel (à l’est), l’Immeuble du Pouvoir Exécutif Fédéral ainsi que d’autres bâtiments administratifs et gouvernementaux.

Au nord-est de la place se trouve le Museo del Templo Mayor et la station de Métro “Zócalo” ligne 2. Tout au long de l’année, le zócalo est le décor d’évènements culturels, politiques et civiques.

 

Chaque année, les 15 et 16 Septembre, le Mexique célèbre les festivités liées à son Indépendance, mais cette année le pays tout entier a fêté en grand le Bicentenaire de son Indépendance.

Sur cette vidéo, filmée sur l’Avenue Paseo de la Reforma en plein centre-ville de Mexico, vous aurez un aperçu du Défilé Militaire qui s’est déroulé hier matin et a réuni plus de 18000 uniformes mexicains ainsi que les délégations militaires de 17 pays d’Europe et D’Amérique du Sud: Allemagne, Argentine, Brésil, Canada, Colombie, Chile, Chine, Le Salvador, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Pérou, Russie et Venezuela.

Le  tout dans une ambiance placée sous le signe de la bonne humeur, malgré les dires constants de la presse nationale et internationale qui a tendance à tout peindre en noir , car sur cette vidéo, vous vous rendrez compte que le peuple mexicain estime et est fier de ses forces armées.

Vidéo du Défilé Militaire du Bicentenaire de l’Indépendance du Mexique