Une chose certaine c’est qu’au Mexique, la célébration du «Día de Muertos» n’a rien à voir avec celle de notre jour des défûnts.

Le «Día de Muertos» mêle la dévotion chrétienne aux coutumes et croyances des cultures précolombiennes. Chaque foyer touché par le décès d’un ou plusieurs proches, quelle que soit sa classe sociale, monte un autel rempli d’offrandes ; un rite respectueux en mémoire des défûnts dont l’unique objectif est d’attirer leurs esprits.

Bien que chaque région possède ses variantes, toutes suivent la même ligne d’origine de cette célébration car cette fête est aussi vieille que l’homme ; l’homme qui se questionne sans cesse d’où il vient et où il va?

Si vous visitez le Mexique durant cette période -entre le 28 Octobre et 2 Novembre- vous pourrez observer les «altares» (autels) dans les jardins et places principales, les marchés publics, à l’entrée des hôtels, dans les banques et les restaurants, et bien sûr les églises et maisons.

Au Mexique, la mort est reçue avec joie parcequ’il n’est pas bon souffrir ou pleurer.

Ce puissant moment nous rappelle l’unique certitude de notre vie :

…celle qu’il nous faudra un jour quitter ce monde !

Quelques jours avant le “Día de Muertos”, il règne déjà une ambiance festive dans les marchés : les clients y achètent par douzaine les «cempasúchitl» (oeillet d’Inde), fleurs caractéristiques de cette célébration et toutes les boulangeries préparent le “Pan de Muerto”(Pain du Mort), un pain sucré aromatisé avec de la fleur d’oranger.

Les veillées :

Le 1er novembre se déroule la «Velación de los Angelitos» (Veillée des Petits Anges), jour durant lequel les âmes des enfants retournent auprès de leur famille pour être alimentées et profiter de leur compagnie. Il existe également des régions où les enfants occupent le rôle de leader durant la veillée matinale en faisant honneur à leurs petits frères ou soeurs décédés. A la nuit tombée, les adultes assurent la veillée au cimetière en ravivant les mémoires de leurs êtres chers. Le 2 novembre a lieu la «Velación de los Adultos» (Veillée des Adultes), durant laquelle les «almas viejas» (vieilles âmes), en plus de savourer les plats qu’ils appréciaient de leur vivant, sont accompagnées par l’odeur de l’encens, l’affection de leurs parents, la musique de leur goût et les offrandes de l’autel qui leur furent consacrées avec tant de soin.

Présence des quatre Eléments dans les offrandes:


La Terre y est représentée par les fruits qui nourrissent les âmes grâce à leur arôme.

Le Vent est symbolisé par le papier de chine qui de par sa légèreté se meut au passage de la brise.

L’Eau est placée dans un récipient afin que les âmes puissent s’abreuver à l’issue du long chemin qu’elle entreprirent pour arriver jusqu’à leur autel.

Le Feu est représenté par les bougies et cierges ; un cierge pour chaque âme appelée plus un autre pour chaque âme oubliée.

Autres éléments des offrandes : Les offrandes se composent également de sel purifié, de copal pour que les âmes puissent être guidées par leur odorat jusqu’à leur autel, de fleurs de cempasúchitl tout autour de l’autel, et des pétales de cette même fleur sont dispersées au sol depuis la porte d’entrée de la maison jusqu’à l’autel afin d’indiquer le chemin. On y observe également des objets personnels ayant appartenu au défûnt et les plats qu’il préférait son servis dans des assiettes.


De son nom scientifique opuntia ficus-indica, le nopal est une plante de la famille des cactacées ; en france, il est connu sous le nom de Figuier de Barbarie et ses fruits comestibles sont comme vous l’aurez deviné, les figues de barbarie.

Plante arborescente qui peut atteindre les 5m de hauteur, elle est composée par des “pencas“, rameaux aplatis simulant des feuilles. Sur ces palettes charnues hérissées d’épines poussent des fleurs aux couleurs variables selon les variétés et selon l’époque de leur formation, elles peuvent être de couleur blanche, jaune, orange, rouge ou pourpre ; et des fruits charnus appelés “tunas” (figues de barbarie).

Son utilisation est variée: jus (jugo de nopal), sucreries, salades,  ragoût, déshydraté, etc.  Produit originaire du Mexique, ses vertus médicinales suscitent depuis quelques années l’intérêt de nombreux pays et principalement du Japon.

Le Nopal est l’un des emblèmes du Mexique, il apparaît d’ailleurs sur au centre de son drapeau.

Selon la mythologie, *Huitzilopochtli ordonna au peuple mexica (aztèque) de quitter la ville d’Aztlán pour partir en quête d’un territoire propice à la fondation de leur royaume. Ce site leur serait indiqué grâce à un signe : “un aigle perché sur un nopal dévorant un serpent.”

 

Après 165 ans d’errance, ils observèrent “ce signe” sur une île de l’Anahuac au milieu du lac Texcoco, et fondèrent la ville de México Tenochtitlan (tetl, piedra et nochtli, tunas – endroit où poussent les figues de barbarie sur la pierre) en 1325.

*Huitzilopochtli était le principal Dieu des mexicas. Son nom provient des mots “uitzilin”, colibri ou oiseau-mouche », et “opochtli”, de gauche, ce qui veut dire métaphoriquement « guerrier ressuscité », car  les Aztèques croyaient que le guerrier se transformait à sa mort en colibri et que la gauche était la direction du sud, séjour des morts.

Propriétés médicinales et nutritives du Nopal

Durant leur longue migration, les aztèques considéraient le nopal comme la “plante de vie” du fait de sa résistance car même lorsqu’il semble complètement sec il peut donner vie à de nouvelles plantes.

Pour traiter les fièvres ils buvaient de son jus, pour soigner les lèvres gercées ils appliquaient son mucus ou bave, ils utilisaient sa pulpe pour soigner la diarrhée, ses épines pour nettoyer les infections, son fruit (la tuna) pour éliminer les excès de bile, ses feuilles en application de cataplasme pour soulager les inflammations et ses racines pour traiter les hernies, les irritations du foie, les ulcères d’estomac et l’érysipèle.

De nos jours, on sait que le nopal est riche en fibres et en vitamines, en particulier vitamine A, C et K, ainsi qu’en riboflavine et vitamine B6 et contient, entre autres, des minéraux tels le calcium, le magnésium, le potassium, le fer et le cuivre.

Il est utilisé dans le cadre de traitement de l’obésité, du diabète et de l’hyperglycémie, du cholestérol, des troubles gastro-intestinaux. Il a des propriétés antibiotiques et récemment l’une de ses substances a été utilisée sur des rats porteurs de tumeurs cancéreuses. Le cancer n’a pas été arrêté mais la période de latence de ces tumeurs a été augmentée.

Achat, production et boire un jus de nopal

Vous trouverez le Nopal dans tous les marchés du Mexique et chez les marchands de fruits et légumes où ils sont présentés “prêts à consommer”, dénués d’épines il vous suffira juste de bien les laver avant de les passer au mixeur.

Avec $10 pesos vous pourrez acheter entre 5 et 8 “pencas” ou feuilles, le prix dépend de leur taille.

Lors de votre séjour au Mexique, je vous conseille vivement de boire chaque matin, si possible à jeun, un “licuado de nopal”, jus de nopal. Au début, vous serez peut-être assez réticent car il est super baveux mais rapidement vous vous rendrez compte qu’il a bel est bien des vertus incroyables. Il existe un autre jus appelé “jugo verde“, composé de nopal, jus d’orange ou de pamplemousse, céleri et ananas, c’est un vrai délice!

Les principales régions productrices de Nopal sont la Délégation Milpa Alta (sud de la ville de Mexico dans l’État du D.F, Distrito Federal) où a lieu chaque année au mois de juin la “Feria  del Nopal” ; et la Municipalité de San Martín de las Pirámides tout près de Teotihuacan et son site archéologique (Estado de Mexico-Etat de Mexico) qui organise au mois de juillet la “Feria de la Tuna”.

De 2007 à 2010, le nombre de touristes russes au Mexique est passé de 1400 à 30 000 par an.

Nous vous proposons un résumé de l’interview donnée ce mois-ci par l’ambassadeur du Mexique en Russie, Monsieur Alfredo Perez Bravo, à un journal digital spécialisé dans le tourisme aux Caraïbes et en Amérique.

A travers son analyse, Alfredo Perez Bravo met l’accent sur la forte et très rapide augmentation de touristes russes qui visitent le Mexique.

Augmentation spectaculaire des touristes russes au Mexique

Bien sûr, la simplification des procédures d’obtention de visas pour les touristes Russes et les campagnes de promotion menées en Russie y sont pour beaucoup. L’augmentation est si spectaculaire que le Mexique s’attend à ce qu’elle se poursuive, pour atteindre 50 000 visiteurs russes en 2011. Car, l’augmentation des visiteurs russes au Mexique se fait grâce au voyageurs russes ayant déjà visité le Mexique eux-mêmes : ce sont eux qui sont à l’origine des meilleures campagnes de promotion du pays !

Les tours operateurs présents sur le marché du tourisme russe au Mexique appelés à augmenter

L’augmentation rapide du nombre de touristes russes au Mexique rend l’augmentation des vols de plus en plus indispensables. Il serait bien que d’autres compagnies aériennes, à l’image d’Aeroflot, ouvrent des lignes vers le Mexique.

Les structures hôtelières de Cancun et de la Riviera Maya ont, quant à elles, depuis longtemps compris que le marché des touristes russes allait connaître une forte croissance.

Actuellement, on estime que le tourisme russe rapporte quelques 200 millions de dollars à la seule ville de Cancun, alors que ce marché n’existait pas il y a encore quelques années !

Aujourd’hui, 60% des touristes russes rejoignent le Mexique par des lignes régulières et non pas des charters. Ces vols les amènent la plupart du temps à Mexico, d’où ils prennent des vols en correspondance pour la côte Caraïbe. De plus en plus, les touristes russes profitent de leur escale à Mexico pour y séjourner 3 ou 4 jours et visiter la ville. Il serait bien que les touristes de ce pays puissent aussi visiter Los Cabos, Puerto Vallarta et d’autres endroits encore.

Un tourisme de niveau culturel élevé

En règle générale, les touristes russes forment un groupe au niveau culturel et intellectuel élevé. Doté d’un bon niveau d’études, ils ne se contentent pas de bains de mer et de soleil sur les magnifiques plages mexicaines. Ils s’intéressent aussi aux sites historiques et souhaitent en apprendre plus sur la culture mexicaine. Et les sites historiques mexicains ne manquent pas !
Agés de plus de 40 ans, pour la plupart d’entre eux, les touristes russes ont une bonne connaissance de la culture mexicaine et s’intéressent de près à l’histoire des civilisations précolombiennes comme les Mayas, les Aztèques…

Russie et Mexique : la rencontre de deux grandes cultures

Cette grande ouverture et curiosité d’esprit que les visiteurs russes ont pour la culture mexicaine s’explique aussi par la sympathie mutuelle que les deux peuples se vouent. Car, rappelons-le, le Mexique et la Russie entretiennent des relations diplomatiques depuis 125 ans !

Ce grand intérêt et cette forte sympathie que les deux peuples se vouent l’un à l’autre sont aussi, finalement, assez naturelles. Car la rencontre de la Russie et du Mexique, c’est la rencontre de deux géants mondiaux en termes de culture.

Nicolas Grouzinoff.

Lors de la 36ème édition du Tianguis*, évènement essentiel du tourisme professionnel au Mexique qui se tient du 25 au 28 mars à Acapulco, la France, par la voix du directeur général d’Air France au Mexique, a été invitée à intervenir en premier  lors de la conférence de presse.

Ce geste de la part de la ministre du Tourisme mexicaine, Gloria Guevara Manzo, a été interprété comme l’amorce d’une réconciliation entre les deux pays après l’annulation de l’Année du Mexique en France.

L’intervention du directeur de la compagnie d’aviation française consistait à annoncer l’ouverture de 3 vols hebdomadaire Paris-Cancun d’ici cet hiver, ce qui montre l’attractivité du pays pour les touristes français. Le directeur général adjoint du Centre de Promotion du Tourisme du Mexique, Rodolfo Lopez Negrete, a d’ailleurs affirmé à la délégation française présente que le chiffre de 170 000 entrées de touristes français au Mexique en 2010 allait doubler.

Face à la volonté de Felipe Calderón Hinojosa, président du Mexique, de faire du tourisme une priorité économique lors de son mandat, l’annonce de la société française constitue bien sûr une bonne nouvelle. En effet, Felipe Calderón  a affirmé que le Mexique devait passer de la 8ème destination touristique mondiale (22,4 millions de visiteurs internationaux en 2010) à la 5ème place d’ici la fin de son mandat en 2012.

Par Nicolas Grouzinoff

*Tianguis est un mot qui vient du Nahuatl, la langue de l’empire Aztèque. Il désigne la plupart du temps un marché à ciel ouvert, un bazar où sont vendus des objets artisanaux, des produits agricoles et de plus en plus des produits industriels. Ces Tianguis ont lieu partout au Mexique, aussi bien dans les grandes villes comme Mexico que dans les zones rurales comme dans l’Etat de Puebla ou les habitants pratiquent encore la langue Nahuatl. Il existe enfin des Tianguis spécialisés, comme le Tianguis touristique d’Acapulco, qui permettent la rencontre d’acheteurs et de vendeurs professionnels.

Peut-être vous êtes vous rendu compte depuis quelques mois que lorsque la presse internationale parle du Mexique elle nous dépeind un portrait peu élogieux et soi-disant “très réaliste” du climat tendu qui règnerait dans l’ensemble du pays et affecterait “toute” la population.

On le sait tous, la presse aime les sensations fortes mais ne la blâmons pas car dans le fond elle ne fait que son travail et c’est en fait nous qui aimons les sensations fortes, nous aimons les infos sensationnelles et sommes à l’affût de nouvelles désastreuses qui nous font nous sentir mieux chez nous, qui nous réconfortent et nous font penser qu’on n’est pas si mal et qu’il y a pire ailleurs.

Alors, pour en revenir à ce qu’on a tendance à écouter et voir au sujet du Mexique et bien disons que le tableau est dans l’ensemble pessimiste: catastrophes naturelles, réglements de comptes, guerre des cartels, drogues et kidnapping et quand la presse se lasse de ces sujets elle nous parle du taux de pollution qui affecte la ville de Mexico , des problèmes d’obésité de ses habitants ou sort un reportage sur les “horribles sacrifices humains” des Aztèques et Mayas.

En bref, ceux qui ne connaissent pas le Mexique et qui lisent toutes ces nouvelles sont sûrement assez réticent à l’idée d’y passer les vacances, voire, n’ont absolument pas envie d’y aller!

Alors, certains d’entre vous penseront qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Personnellement, je ne veux pas entrer dans ces détails socio-politico-médiatiques, non, je veux juste rassurer ceux qui hésitent encore et surtout les femmes qui voyagent seules ou entre copines et vous dire que le Mexique c’est beaucoup plus que cela.

Vivant depuis huit ans au Mexique, mon travail m’a donné l’opportunité de visiter une bonne partie du pays et surtout de séjourner, parfois plusieurs mois, dans les villes de Veracruz, Oaxaca, Huatulco, Puerto Escondido, Guadalajara, Puerto Vallarta, Los Cabos, Ixtapa-Zihuatanejo, Monterrey, Toluca, Valle de Bravo, San Cristóbal de Las Casas, Tuxtla Gutiérrez, Cancún, Playa del Carmen, Guanajuato, San Miguel de Allende, León, San Luis Potosí et Zacatecas.

Impressions Positives du Mexique

Mes impressions du pays sont très positives, bien sûr je ne vis pas dans un “quartier chaud” et fréquente encore moins les endroits louches, propres aux grandes agglomérations du monde entier. Mais j’ai sillonné à pied et, presque toutes de fond en comble, les villes mentionnées ci-dessus et ma grande conclusion, celle qui saute aux yeux et au coeur:

Les mexicains sont, en grande majorité,  chaleureux, accueillants, généreux et serviables, ils aident et renseignent avec plaisir les touristes.

La famille et la foi catholique occupent une place très importante dans leurs vies, il est d’ailleurs fréquent de les observer faisant le signe de croix lorsqu’ils passent devant un église (que ce soit à pied, en bus, en voiture ou à cheval!!) ; et les familles sont en général très unies, tellement qu’il est commun de voir les enfants, parents et grands parents sous le même toit.

“Mi Casa es Tu Casa” – Ma Maison est ta maison

Le Mexique, c’est une terre qui “mueve el tapete” comme ils disent, c’est-à-dire qu’elle à quelque chose qui nous remue au plus profond de notre être. Tout est tellement différent de l’Europe. Les relations humaines sont plus directes, les gens ouvrent facilement la porte de leur maison et celle de leur coeur, riches ou pauvres, vous serez bienvenus chez eux.

“Mi casa es tu casa” ou “Mi casa es su casa” (ma maison est ta maison ou ma maison est votre maison) est une expression que vous écouterez fréquemment, ils l’utilisent très souvent dans des phrases du genre: “hier, dimanche, toute ma famille était réunie dans ” mi casa, tu casa”, pour fêter l’anniversaire de mon fils”.

Cette expression à tendance à surprendre les étrangers, qui pensent que c’est juste une phrase de politesse et sont loin d’imaginer qu’elle fait réellement partie de la culture des mexicains.

Pour en revenir aux craintes concernant un voyage au Mexique, j’ajouterai que pour passer un bon séjour, que ce soit ici, en Inde ou aux States, il faut juste faire preuve de bon sens et ne pas chercher “les embrouilles”, ne pas avoir de fréquentations douteuses du genre dealers; en boîte, ne pas accepter des boissons “venues de nulle part” ; ne pas se balader à 3h du matin dans les quartiers chauds des grandes villes avec une rolex, la caméra au cou et en mini jupe, par exemple !

Dans les petites villes mexicaines il est fréquent de voir les voitures stationnées avec les vitres baissées, parfois leurs propriétaires ne les ferment même pas.

Hôtels au Mexique

Au Mexique on trouve des hébergements pour tous les budgets. A Puerto Escondido par exemple, vous trouverez une petite cabane sur la plage pour $50 pesos la nuit (€3), dans l’ensemble du territoire vous trouverez les hôtels City Express, Holiday Inn, ($690 pesos p’tit déj inclus pour le premier et environ $1600 pesos sans le p’tit déj, soit €100, pour le second) et depuis peu, des Hôtels Ibis à Mexico, Monterrey et Guadalajara et qui, prochainement, vont ouvrir à Cancun, San Luis Potosí et Tlanepantla.

Les hôtels 3 étoiles sont souvent de petits bijoux, à San Cristóbal de las Casas par exemple, il existe plusieurs hôtels de cette catégorie, construits à l’intérieur de vieilles bâtisses restaurées et équippées tout confort. Leurs prix sont excellents du genre une chambre double avec ou sans cheminée vous coûtera entre $280 pesos et $600 pesos la nuit,  soit €17 et €37!!

Pharmacies au Mexique:

Côté soin et  hygiène, il y a des pharmacies partout, il n’est donc pas nécessaires d’encombrer votre valise avec de la ouate, cotons tiges, crèmes solaires, etc. Ces mêmes pharmacies vendent aussi des “cigarettes”!! des boissons gazeuses et des glaces. Nombreux sont les mexicains qui, lorsqu’ils ont un rhume ou une grippe, portent des masques chirurgicaux.

Durant la fameuse épidémie de grippe H1N1, au Mexique, on trouvait des masques et du gel antibactérien à tous les coins de rues, ils étaient même distribués gratuitement dans les centres commerciaux, les stations de métro, les bureaux, et autres endroits publics.

Lorsqu’on pense au Mexique, les clichés suivants nous viennent à l’esprit:

l’image du mexicain avec son sombrero entrain de faire une sieste au pied d’un cactus, tous les gens sont petits et ont la peau mate, chilis con carne (un plat qui n’existe que dans les Western!!!), pyramides et sacrifices humains Mayas et Aztèques.

En visitant les grandes villes du Mexique vous serez sûrement d’observer l’architecture moderne de leurs infrastructures touristiques, culturelles, civiles et de transports.

Musées, salles de concerts, stades comme le gigantesque Estadio Azteca qui a une capacité d’accueil de 100 000 spectateurs! le Gratte-Ciel Torre Latino, monuments, Planetariums, ou encore places publiques comme le Zócalo de México.

Entre architecture, culture, tradition, gastronomie et festivités, croyez-moi, vous ne saurez pas où donner de la tête!

Transports au Mexique:

Avec une extension de 365,119 kilomètres, le Mexique possède un très bon réseau routier et sa capitale est reliée aux principaux centres urbains du pays.

Après la voiture, le “camión” (autocar) est définitivement le moyen de transport le plus pratique et le plus utilisé aussi bien par les mexicains que par les touristes. Grâce au “camión” vous pourrez parcourrir, de jour comme de nuit, le pays tout entier et ce quelque soit votre budget, (classe économique, 2nde classe, Première Classe ou Classe de Luxe). Vous pourrez vous informer des itinéraires et tarifs et réserver votre billet auprès des agences de voyages, à l’intérieur des gares routières ou encore par téléphone ou via Internet sur le site de Ticketbus qui vient d’amplifier ses services et de changer son nom pour celui de Boletotal .

Les compagnies les plus célèbres sont ETN, ADO, Estrella Roja et Estrella Blanca.

Par Kaïna Moniez.

Infos utiles si vous volez aux States ou si vous vous rendez au Mexique via une compagnie aérienne américaine.

Qu’est-ce que le SECURE FLIGHT PROGRAM?

Le Secure Flight Program (Programme de Sécurité Aérienne) a été mis en place par les États-Unis d’Amérique le 1er novembre 2009 et concerne tous les vols au départ ou à destination des USA, y compris les vols faisant escale sur le territoire américain.

Ce programme oblige désormais toutes les compagnies aériennes à transmettre certaines données de leurs passagers à la TSA, la Transportation Security Administration.

Dans le but d’améliorer la sécurité des vols intérieurs et internationaux, les compagnies aériennes opérant sur le territoire des États-Unis devront donc transmettre à cet organisme le nom, le prénom, la date de naissance et le sexe des tous les passagers.

Grâce à ces informations la TSA pourra comparer les noms avec ceux qu’ils possèdent sur sa liste de surveillance, ce qui évitera les erreurs d’identification qui ont été déjà été commises récemment.

Des passagers ont en effet eu la mauvaise surprise d’être pris pour d’éventuels terroristes en raison de leur ressemblance ou leur homonymie avec certains suspects figurant sur la liste de surveillance de la Tranportation Security Administration.

La mesure imposée par la TSA aux compagnies aériennes est déjà en application sur les vols intérieurs aux États-Unis et s’étend donc à tous les vols internationaux à partir du 1er novembre 2009.

Pour faciliter cette collecte des données personnelles des passagers (Secure Flight Passenger Data), les compagnies aériennes américaines comme Continental Airlines souhaitent mettre à contribution les agences de voyage afin de dresser une liste dès la réservation des billets d’avion.

En pratique, les passagers se rendant aux États-Unis ou transitant par ce pays n’auront rien à faire de plus par rapport aux formalités déjà prévues comme remplir le formulaire de l’ESTA puisque ce travail incombe aux compagnies aériennes.

La seule chose qui changera pour vous c’est que vous serez inscrit une fois de plus sur un des nombreux fichiers s’accumulant dans les nombreux services de sécurité de la planète.

Consulter la source de cette information.

Consulter les FAQ au sujet du Formulaire de l’ESTA.

Qu’est ce la TSA?

Ces initiales désignent “Transportation Security Administration” soit, l’Administration de la Sécurité des Transports

Nouvelles mesures de sécurité de la TSA:

Consulter le site de la TSA concernant le Programme de Sécurité Aérienne.

Consulter le site de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

Voir la Vidéo de la TSA concernant le “Secure Flight Program”.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=5h2gHry-wQw]

Voyager aux États-Unis dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa (VWP)

En tant que français, nous n’avons pas besoin de visa pour entrer aux États-Unis, mais je vous communique ce lien intéressant concernant le Système électronique d’autorisation de voyage: l’ESTA: Electronic System for Travel Authorization.

Ces nouvelles mesures concernent la quantité des liquides, gels et aérosols – bagages à main permis en cabine.

Elle viennent d’entrer en vigueur ce 1er Décembre 2010 et s’appliquent aux vols intérieurs et internationaux de tous les aéroports du Mexique.

(Si vous vous rendez au Mexique via une compagnie aérienne américaine, éviter les surprises et consultez la politique en vigueur aux States, au bas de cet article vous trouverez un lien en espagnol).

Dans ce post, vous trouverez les infos concernant le Nouveau Règlement Bagages à Main, les Articles autorisés en Cabine, les Articles autorisés en soute et les Articles Formellement Interdits aussi bien en Cabine qu’en Soute pour les Vols Aériens au Mexique.

Nouvelles Mesures:

Les liquides, gels et aérosols d’usage cosmétique et d’hygiène doivent être contenus dans des récipients individuels n’excédant pas 100 ml (ou équivalent) et placés dans un sac en plastique refermable de 20cm sur 20cm.

La quantité totale par passager ne doit pas excéder un  litre (ou équivalent).

A Savoir:

Votre franchise bagages en cabine Voyageur (site web d’Air France):

-1 bagage standard qui respecte les dimensions maximales suivantes :
55 cm x 35 cm x 25 cm – poches, roues et poignées comprises.

A noter : 1 housse à vêtement est considérée comme un bagage standard.
1 accessoire (sac à main, ordinateur portable, appareil photo…).
Poids total maximal (bagage standard + accessoire) : 12 kg.

Articles Autorisés – Vols aériens Mexique

Ordinateurs portables (voir détail plus bas)

Biens à usage personnel tels que vêtements, chaussures et articles de toilette et de beauté, pourvu qu’ils soient compatibles avec la durée du voyage.

Robe de Mariée.

Dans le cas de bébé, sont inclus les articles nécessaires à son alimentation (lait, jus et aliments), à sa toilette, son divertissement et son transport (une chaise, un berceau portatif, une poussette, un déambulateur, entre autres, et leurs accessoires.  Important: ces articles sont autorisés en cabine pourvu que l’enfant en question soit à bord.

Personnes Âgées et Personnes Handicapées:

-Les objets qui, de par leur nature, remplacent ou réduisent leurs limitations tels que déambulateur,  cannes, béquilles,  fauteuils roulants et tout autre équipement, électrique ou non, ayant rempli les normes de sécurité et d’emballage visant à son transport.

Santé:

Médicaments en quantité nécessaire c’est-à-dire juste pour la durée du voyage.

Produits utilisés à des fins nutritionnelles particulières.

Bouteilles d’oxygène gazeux Thérapeutique- Il vous sera obligatoire d’en présenter l’ordonnance. (les compagnies aériennes recommandent d’utiliser des appareils respiratoires de type concentrateurs).

Un appareil pour mesurer la pression sanguine et un pour mesurer le glucose, ou mixtes et leurs réactifs

Médicaments d’usage personnel. Dans le cas de substances psychotropes vous devrez présenter l’ordonnance correspondante. (Voir la liste des substances psychotropiques)

Alcool et Cigarettes:

En ce qui concerne l’alcool, le passager peut emporter dans son bagage à main jusqu’à jusqu’à 3* litres de boissons alcoolisées et six litres de vin (*concernant le nombre de boissons alcoolisées autorisées, je vous conseille de bien vous renseigner car certains sites disent 3 litres et d’autres 5 litres) à condition qu’il ait acheté ces boissons dans les boutiques duty-free de l’aéroport, (n’oubliez pas de toujours conserver les tickets des produits que vous achetez).

Les boissons alcoolisées acquises en dehors des installations de l’aéroport, devront obligatoirement être enregistrées et envoyées à la soute.

Les passagers de plus de 18 ans, pourront transporter:
un maximum de 20 paquets de cigarettes,
25 cigares ou 200 grammes de tabac à priser.

Télescopes, Appareil Photo, Camescope, Ordinateur, Graveurs, Jeux vidéos, Cd’s, etc.:

1 (une) paire de jumelles et un télescope.

3 (deux) appareils photo ou deux caméras vidéo,
y compris 12 rouleaux de film ou 12 cassettes vidéo,
matériel photographique,
3 (trois) téléphones portables (cellulaires ou d’autres réseaux sans fil),
1 (un) GPS (système de positionnement mondial)
1 (une) machine à écrire portative,
1 (un) PDA (assistant numérique personnel/organiseur),
1 (un) ordinateur portable (laptop, notebook, omnibook o similares ou similaire),
1 (une) imprimante portable,
1 (un) graveur,
1 (un) projecteur portatif,
et leurs accessoires.

1 (un) dispositif portable pour l’enregistrement ou la  reproduction de son audio ou mixtes,
ou
1 (un) reproducteur portable de son et image digital
ou
1 (un) lecteur portable de CD et DVD,
1 (un) ensemble de haut-parleurs portables,
et leurs accessoires.

5 (cinq) disques lasers
10 (dix) disques DVD,
30 (trente) Compact Disk (CD) ou bandes magnétiques (cassettes audio), pour la reproduction du son,
3 (trois) paquets de logiciels
5 (cinq) dispositifs de stockage pour matériel électronique.

Equipements Sportifs:

2 (deux) équipements sportifs personnels,

N’oubliez pas qu’il vous faudra vous acquitter d’une franchise pour chacun de ces accessoires: planche de surf, longboard, vélo, golf, ski, articles de chasse, etc…

4 (quatre) cannes à pêche,

1 (une) planche à voile ou de glisse
trophées et récompenses, pourvu qu’ils puissent être transportés de façon naturelle par le passager.
1 (un) tapis roulant
1 (un) vélo d’appart

Étuis, coffrets et sacs nécessaires au transport des marchandises.

Livres, Revues et Jouets:

Livres, revues et documents imprimés.

5 (cinq) jouets, incluant ceux de collection
1 (une) console de jeu
5 (cinq) jeux vidéos
.

Important: Dans le cas des jouets, si les jouets sont présentés dans un emballage (kit ou un jeu) qui contient plus d’une pièce, chaque colis sera considéré comme un jouet.

Transport d’Animaux

Au mexique, seuls les chats et les chiens sont officiellement considérés comme animaux de compagnie.

Les passagers pourront transporter jusqu’à 2 chiens ou chats ainsi que leurs accessoires et articles de toilette nécessaires au transport, à condition d’avoir présenté au préalable un certificat sanitaire (vaccins, etc.) délivré par la SAGARPA (Ministère de l’Agriculture, de l’élevage, du développement rural, des Pêches et de l’Alimentation).

Important: L’introduction d’animaux différents de chats ou de chiens est assez compliquée. Il existe des restrictions sur les importations de certaines espèces animales, il est donc conseillé de bien vous renseigner auprès des autorités compétentes.
Consultez le Guide des animaux, des plantes et des produits qui peuvent entrer au Mexique:

Site web de la SENASICA (Service National des Services Sanitaires, d’Innocuité et Qualité Agroalimentaire).

Bagages à enregistrer en Soute:

- Tout objet à bout pointu ou à arête tels que des outils à main: marteaux, tournevis, pinces, ciseaux en métal aux pointes non arrondies, perceuses et scies électriques portatives.

Articles faisant l’objet d’une révision détaillée et qui seront autorisés en soute à condition qu’ils respectent les normes de sécurité en vigueur: (Pour les articles avec un * renseignez-vous bien car les infos diffèrent selon les pays…ex. ceux mentionnés plus bas, je les ai trouvées interdits pour les vols espagnols et français).

- Armes à feu, leurs pièces, des répliques ou des jouets qui simulent être,

- Armes à feu de compétition,

- *Fusées éclairantes et Feux d’artifice.

- Pistolet à air comprimé,

- *Bombe Lacrymogène, épicé, entre autres.

- Instruments contondants tels que les clubs de golf et de hockey, bâtons de baseball, raquettes, bâtons de ski, etc.

Articles INTERDIT À BORD DE L’AVION, aussi bien en cabine que dans la soute:

- Chlore d’usage mégager et industriel pour piscines, baignoires, etc.

- Agent de blanchiment ménagers et industriels ou désinfectant.

- Briquets en forme de pistolet ou d’usage domestique dépassant les 9 (neuf) centimètres.

- *Briquets et allumettes

- Produits chimiques, biologiques et radiologiques toxiques ou infectieuses.

-Explosifs (y compris les détonateurs, les amorces, les grenades, les mines et les pièces pyrotechniques).

-Gaz: propane, butane

Réchauds de camping, bouteilles de gaz, bouteilles de plongée.

-Liquides inflammables (y compris l’essence et le méthanol, les peintures, les solvants, les colles et les charges plus légères).

-Matières solides inflammables et substances réactives (y compris le magnésium, les allumettes et les briquets, *feux d’artifice et fusées éclairantes).

-Oxydants et peroxydes organiques (tels que les agents de blanchiment et abrasifs).

-Substances toxiques ou infectieuses (poison à rat, le sang infecté).

-Matières radioactives (y compris les isotopes à des fins médicales ou commerciales).

-Matières Corrosives (tels que les batteries de voiture).

-Pièces d’un moteur ayant contenu du carburant.

SOURCE:

Ministère des Communications et des Transports du Mexique,

Service des Douanes Mexicaines,

Air France,

Aeromexico.

Pour plus d’informations:

Dans ces liens vous trouverez des renseignements concernant le poids et la quantité des bagages en soute, la franchise de bagages, la liste des marchandises réglementées et interdites, etc.

Le site d’Air France:

Section Bagages Règlement et politique

Section Bagages Spéciaux (bicyclette, Kite, Sacs de Golf, Équipement de plongée, etc,.).

Section Marchandises Dangereuses, Interdites et Réglementées:

Section Bagages Volumineux:

Le site d’Aeromexico:

Section Mesure de Sécurité pour les Vols Aériens en direction des États-Unis d’Amérique. (en espagnol).

Section Bagages Règlement et Politique (en espagnol)

Section Bagages Règlement et Politique (en anglais)

Section Quels bagages emporter? “What to Bring?”

Section Objets Interdits

Le terme “Alebrijes” désigne un artisanat mexicain inventé par Pedro Linares Lopez en 1936 suite à un rêve qu’il eut alors qu’il luttait entre la vie et la mort, et durant lequel il se souvint avoir communiqué avec des êtres hors du commun.

“Dans le lit, inconscient, Pedro rêva d’un lieu étrange et très calme. Une sorte de forêt remplie d’arbres, de rochers et d’animaux. Selon ses dires, en arrivant à cet endroit il ne sentait plus aucune douleur et était heureux de pouvoir s’y promener. Mais tout à coup, les rochers, les nuages et les animaux n’étaient plus les mêmes! C’est ainsi qu’il observa, entre autres, un âne ailé, un coq avec des cornes de taureau et un chien à tête de lion. Puis, tous les animaux de sa vision crièrent à l’unisson “Alebrijes, Alebrijes, Alebrijes”.

De nos jours, les Alebrijes sont un échantillon représentatif de l’art populaire mexicain, et de l’Etat d’Oaxaca en particulier.

Ces pièces artistiques sont en général élaborées à partir de bois de copal et parfois en papier carton ou en papier mâché. Elles se caractérisent par leurs formes étranges et leurs couleurs vives qui fascinent et surprennent aussi bien les Mexicains que les touristes du monde entier.

Comme vous l’avez compris, ils sont le résultat de la fusion entre deux ou plusieurs espèces animales mais aussi de personnages issus du folklore populaire tels des diables, des dragons ou encore La Catrina et sa version masculine, El Catrín.

La Catrina est un personnage, créé par des artistes mexicains durant l’époque de la Révolution Mexicaine, qui représente un squelette de femme habillé de façon élégante. C’est une satyre de la classe bourgeoise mexicaine (Catrín signifie “Dandy” en espagnol mexicain) dont le but était de lui rappeler que peu importe le statut social de chacun, nous sommes tous égaux face à la mort. Par la suite, La Catrina est devenue le symbole officiel de la mort et l’élément décoratif obligé lors de la célébration annuelle du “Día de Muertos” ou “Jour des Morts” les 1er et 2 Novembre.

Le Village d’Arrazola et les Alebrijes:

Si vous projetez de visiter la ville d’Oaxaca, ne manquez par de faire un tour au Village d’Arrazola, situé à seulement 10 km au sud-ouest. Nombreuses familles de ce village se dédient à la fabrication d’Alebrijes en utilisant la technique de sculpture sur bois de copal, laquelle s’est transmise de génération en génération depuis l’époque du règne de la Civilisation Zapotèque.

 

 

Teotihuacan se situe entre les municipalités de San Juan Teotihuacán et San Martín de las Pirámides, à environ 50 km au nord-est de la ville de Mexico.

C’est le site archéologique le plus visité du Mexique, suivi de très près par celui de Chichén Itzá (pyramide de Kukulcán) dans l’Etat du Yucatán.

Teotihuacan signifie en langue Náhuatl: “lieu où les hommes deviennent des dieux”. Ses principaux vestiges,  répartis le long de la “Calzada de los Muertos” (Chaussée des Morts), une avenue longue de 2 km , sont les suivants:

“La Citadela” (La Citadelle), El Templo de Quetzálcoatl y Tlaloc (Le Temple des Dieux  Quetzalcoatl et Tlaloc), la “Pirámide de la Luna” (Pyramide de la Lune) et la “Pirámide del Sol” Pyramide du Soleil.

Voir la Vidéo Promotionnelle de Teotihuacan, réalisée par l’Office du Tourisme de l’Etat de Mexico:

Si vous désirez dormir près des ruines, sachez qu’il existe un hôtel 4* (attention, au Mexique 4* ne signifie pas forcément “hors de prix”, en général le tarif d’une chambre de cette catégorie oscille entre 50Euros et 120Euros, cela dépend de la ville et de ses services). L’hôtel en question s’appelle:

Hotel, Villas Arqueológicas Teotihuacan

En Savoir plus sur le Site Archéologique de Teotihuacan

Visite Virtuelle de Teotihuacan 360º – Institut d’Histoire et d’Anthropologie du Mexique (INAH).