Le Mexique : lieu d’élection pour la ponte de presque toutes les espèces de tortues marines au monde.

Aujourd’hui, une majorité de scientifiques s’accordent pour recenser huit espèces différentes de tortues marines. Les plages du Mexique abritent, de loin, le plus grand nombre de ces tortues qui viennent s’y reproduire et y pondre leurs œufs.

Des 8 espèces recensées, 7 espèces de tortues marines ont choisi les rivages du Mexique et une espèce se reproduit exclusivement au Mexique.

Les espèces recensées:

Les espèces de tortues marines se regroupent en deux familles distinctes. Voici, dans l’ordre, le nom français, espagnol, anglais et latin (nom scientifique) pour chaque tortue :

Famille Cheloniidae :

- Tortue Caouanne / Tortuga Caguama / Loggerhead Sea turtle / Caretta caretta ,

- Tortue Imbriquée / Tortuga Carey del Pacífico / Hawksbill sea turtle / Eretmochelys Imbricata ,

- Tortue Verte / Tortuga verde ou tortuga blanca ou cahuama / Green sea turtle / Chelonia mydas ou Chelonia agassizii (on la trouve dans la Mer des Caraïbes),

- Tortue Olivâtre / Tortuga Golfina ou Tortuga del Golfo/ Olive Ridley Sea turtle / Lepidochelys Olivacea,

- Tortue de Kemp – Ridley de Kemp ou Tortue bâtarde / Tortue de Kemp / Tortuga Bastarda ou Tortuga Golfina/ Kemp’s Ridley sea turtle ou Atlantic Ridley sea turtle / Lepidochelys kempii. (seulement au Mexique) ,

- Tortue à dos plat / Tortuga Kikila / Flatback sea turtle / Natator depressa (Australie),

- Tortue franche du Pacifique ou Tortue verte du Pacifique / tortuga Prieta / Black sea turtle / Chelonia agassizii.

Famille Dermochelyidae :

- Tortue Luth / Tortuga Laúd / Leatherback Sea Turtle / Dermochelys coriacea /

Si vous voulez en savoir plus, ou essayer de les reconnaître, visitez le très bon site du Réseau d’Information sur les Tortues Marines d’Outre-Mer:  http://www.reseau-tortues-marines.org

Observation de Tortues Marines au Mexique

Toutes ces tortues viennent pondre sur les plages du Mexique, exceptée une : la Tortue à dos plat, qui a choisi l’Australie.

Au Mexique, il est possible d’assister à la ponte des tortues. C’est un grand évènement très suivi. Des milliers de touristes font aussi le déplacement pour observer ces animaux attendrissants et de plus en plus rares.

Les sites et plages les plus fréquentés, tous situés sur la côte pacifique, sont :

-  Les plages de la côte pacifique de l’Etat de Baja California, telle Los Cabos,

- Cuyutlán et son “Centre Ecologique El Tortugario”, dans l’État de Colima,

- Puerto Vallarta dans l’Etat de Jalisco,

- Colola e Ixtapilla dans l’État du Michoacán,

- Ixtapa Zihuatanejo dans l’Etat du Guerrero,

- Huatulco et ses neuf baies et 36 plages (Bahías de Huatulco, dans l’État d’Oaxaca,

- Mazunte et son “Centre Mexicain de Protection de la Tortue Marine à Mazunte“, dans l’Etat d’Oaxaca.

Alors, si vous vous intéressez aux tortues marines et aimeriez les observer au moment de leur ponte, vous savez où aller. Dans toutes ces villes balnéaires, vous trouverez des hôtels qui vous proposeront des activités liées aux tortues marines.

Vous pourrez aussi peut-être discuter avec ces volontaires qui viennent ramasser les œufs si fragiles et si convoités des tortues marines pour les remettre à des fermes spécialisées qui œuvrent à la préservation de ces espèces.

Tortues marines en danger

Il faut savoir que ces animaux sont menacés d’extinction. L’UICN, l’Union Internationale pour la Conversation de la Nature, vaste réseau mondial qui regroupe plus de mille gouvernements et ONG et emploie près de 11 000 experts scientifiques bénévoles issus de 160 pays, essaye de parer au plus urgent. Elle a déjà classé l’ensemble des tortues marines sur sa liste rouge, indiquant qu’elles sont en danger, voire en danger critique.

Au Mexique, la consommation de tortues et la vente de ses produits, oeufs, sont formellement interdits.

L’article 420 du Code Pénal Fédéral Mexicain condamne toute personne qui capture, blesse, tue ou commercialise des produits provenant des tortues d’une peine de 1 à 9 ans de prison et des amendes de 300 à 3000 jours-salaire minumum.

Si le travail de l’UICN en faveur des tortues marines vous intéresse, sachez que l’Union a réussi à promouvoir un mouvement pour la conservation des tortues marines dans l’Etat de Baja California du Sud qui porte aujourd’hui ses fruits. Basé sur le partenariat communautaire, le marketing social et l’éducation environnementale, le mouvement a réussi à faire prendre conscience aux riverains et pêcheurs de l’importance de ces espèces.

Pour en savoir plus consultez  http://www.iucn.org/about/union/commissions/cec/?5814/cec-sea-turtle-movement

Nicolas Grouzinoff.

Le Centre National de la tortue à Mazunte, Oaxaca.

Le “Centro Mexicano de la Tortuga” est situé à Mazunte, un petit village bordé par l’océan pacifique situé sur une plage de rêve de l’Etat d’Oaxaca. Mazunte est à 12 km à l’ouest de Puerto Angel sur l’autoroute fédérale qui relie Puerto Angel à San Antonio.

Histoire de la fondation du centre

L’idée de faire de la promotion des tortues marines une des bases de l’écotourisme au Mexique a émergé dans les années 1970 alors que la chasse aux tortues marines atteignait son paroxysme dans la communauté de Mazunte et sur les rivages environnants.
A la même époque et afin de promouvoir cette idée, une organisation fut fondée. En 1985, cette organisation devint un petit centre appelé Daniel León de Guevara. Il était alors dirigé par le centre national de la pêche (Instituto Nacional de la Pesca).

C’est finalement en 1991, après que le commerce de la tortue marine fut totalement interdit au Mexique, que le gouvernement fédéral décida de créer le Centre National de la Tortue (Centro Mexicano de la Tortuga) à Mazunte.

Un grand centre moderne largement dédié aux tortues marines

Le centre national mexicain de la tortue est un aquarium et un centre de recherche dédiés aux tortues en général et aux tortues marines en particulier.

L’installation couvre une superficie de 4 hectares. Situé juste à côté de la plage de Mazunte, le centre s’est installé tout près de l’ancien abattoir de tortues marines.

Le centre héberge des spécimens de toutes les espèces de tortues marines que l’on peut trouver sur les rivages du Mexique. Vous y verrez aussi 6 espèces de tortues d’eau douce et deux de tortues terrestres, toutes originaires du Mexique. Le centre est doté de réservoirs et autres habitats dans lesquels vous pourrez admirer une grande variété de tortues.

Un centre moderne à l’architecture discrète

L’architecture du centre, ressemblant aux autres constructions de Mazunte, se fond dans le paysage, alliant ainsi tradition et modernité. Dans les réservoirs extérieurs, on trouve des tortues d’espèces et d’âges différents, dont des incubateurs naturels et artificiels destinés aux œufs de tortues.
L’installation propose aussi une salle polyvalente, une boutique de cadeaux et un jardin de cactus.

Un centre de recherche ambitieux

Le centre s’est donné plusieurs objectifs de recherches. Développer des techniques pour augmenter, préserver et s’occuper des différentes espèces de tortues du pays en fait partie. Mais le centre travaille aussi en amont et cherche à promouvoir l’écotourisme basé sur les tortues marines.

Visiter le centre national de la tortue à Mazunte …

Le centre a beaucoup de succès et reçoit quelques 60 000 visiteurs par an. Pour vous y rendre, voici l’adresse et le numéro de téléphone :
Centro Mexicano de la Tortuga Mazunte, Tonameca, Oaxaca Apdo, Postal, 16. Puerto Angel, Oaxaca, C.P. 70902 Telephone & fax: (958) 584-3376

… Et visiter le village de Mazunte puis se baigner sur sa merveilleuse plage

Mazunte est un charmant petit village de 700 habitants qui vit aujourd’hui de l’écotourisme et du centre national de la tortue. Peuplé seulement depuis les années 1950, les habitants se consacraient surtout à la chasse et au commerce des tortues marines et de leurs œufs.

L’interdiction de ce commerce en 1990 a permis au village d’opérer une transition radicale vers des activités respectueuses de la nature et de la biodiversité.

Installé le long d’une large et magnifique plage de 1 km de long, Mazunte alors la particularité d’avoir une architecture très respectueuse de l’environnement et les constructions sont toutes composées de matériaux naturels. D’ailleurs, le village s’est doté de lois de constructions très contraignantes à l’attention des éventuels promoteurs et spéculateurs, ce qui a permis à ce village de garder toute son authenticité et d’en faire une halte très agréable lors de la visite du centre national de la tortue.
Nicolas Grouzinoff.

Liens utiles:

Centre National de la Tortue à Mazunte, attraction touristique proche des Baies d’Huatulco

Ponte, Observation et Protection des Tortues Marines au Mexique