L’annulation, pour des raisons diplomatiques, du label “Année du Mexique en France” ne signifie pas pour autant que toutes les manifestations culturelles mettant le Mexique à l’honneur, prévues en 2011 dans toute la France, soient annulées.

Plusieurs villes et dirigeants d’instituts culturels français se sont mobilisés et ont refusé de se laisser instrumentaliser à des fins politiques.

Privés des financements (22 millions d’euros) provenant du Mexique, des personnes déterminées à présenter la richesse de la culture mexicaine ont organisé une parade au fiasco annoncé. Ainsi, nombreux sont ceux qui ont décidé, avec l’aide de la partie mexicaine, de contourner l’annulation du label en finançant eux-mêmes le transport des œuvres du Mexique et l’organisation des évènements en France. C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas…

Alors, ne vous laissez surtout pas démoraliser par cet imbroglio diplomatique et ses conséquences ! Le Mexique se laisse découvrir un peu partout en France, même, s’il faut hélas le reconnaître, certains évènements sont malgré tout annulés et la programmation sera moins étoffée que prévue.

Pour commencer par les mauvaises nouvelles, parmi les évènements culturels annulés, on trouve:

L’exposition “Diego Rivera, de Mexico au Paris des cubistes” prévue initialement au musée des Beaux Arts de Bordeaux du 10 mars au 5 juin, les œuvres mexicaines n’étant plus autorisées à quitter le Mexique (www.bordeaux.fr).

L’exposition “Nuestros Silencios” du sculpteur mexicain Jose Rivelino, dont les œuvres devaient arriver à Paris le 1er mars à bord d’une barge sur la Seine fait partie aussi des victimes de la crise diplomatique, au grand désespoir du sculpteur.

A Rennes, l’exposition artistique et archéologique intitulée “La vida en el espejo ¡México ! à travers ses cultures” a été enterrée, faute, encore, de pouvoir acheminer en France les œuvres du Mexique.

D’autres manifestations culturelles sont aujourd’hui en suspens.

Les organisateurs ont fait savoir leur détermination à maintenir leur programme mais restent néanmoins prudents. C’est le cas de l’exposition ” Mexico à travers ses cultures ” qui devait présenter 200 œuvres mexicaines, datant de la période préhispanique à nos jours, au musée des Beaux Arts de Rennes le 6 avril.

La tenue de l’exposition sur Frida Kahlo et Diego Rivera prévue à l’orangerie est également en attente d’une solution.

Enfin, l’exposition sur les plantes médicinales mexicaines qui devaient avoir lieu au musée d’Histoire naturelle de Mexico est dans la même situation.

Nous vous tiendrons informés de l’issue des discussions entre la France et le Mexique.

Pour terminer, sachez que les bonnes nouvelles sont tout de même nombreuses:

Beaucoup d’organisateurs ont réussi à sauver les meubles en conservant le Mexique dans leur programmation tout en réduisant leur programmation.

C’est le cas du Festival de l’Imaginaire qui présente de nombreuses musiques venues d’ailleurs, organisé du 10 mars au 15 juin dans plusieurs lieux prestigieux parisiens et qui a été obligé de réduire sa programmation mexicaine au seul groupe de Guillermo Velasquez.

Le Mexique sera aussi au Festival du film de la Rochelle mais avec un choix à la baisse.

L’hommage à “Luis Buñuel le Mexicain aura lieu à la cinémathèque de Toulouse du 3 au 16 mars

A Biarritz, le Festival de Cinéma Biarritz Amérique Latine se déroulera bien en septembre

La Cinémathèque française a aussi maintenu son programme et le cycle de mélo mexicain aura bien lieu, l’institution ayant choisi de régler elle-même la facture.

Le Festival culturel Pankultura de Lille, du 13 au 19 mars, aura lieu aussi, cet évènement ayant “la chance” de ne pas avoir été étiqueté “Année du Mexique”.

A Rennes, en remplacement de l’exposition annulée “La vida en el espejo ¡México ! à travers ses cultures”, une exposition photos d’Yves Trémorin “La Dérivée Mexicaine”  offrira son regard sur la société mexicaine du 1er juin au 28 août 2011.

A Toulouse, les 19è Rencontres Cinémas d’Amérique latine (vendredi 18 au dimanche 27 mars) auront bien pour invité principal le Mexique les organisateurs ayant mis là aussi la main à la poche.

Enfin, la programmation mexicaine des 41es rencontres photographiques d’Arles se déroulera normalement du 4 juillet au 18 septembre.

Pour connaître l’intégralité des  évènements culturels organisés en France, consultez le site de lInstitut culturel du Mexique

Par Nicolas Grouzinoff

“2011, Année du Mexique : ce pays que vous pensiez connaître”.

Après la Saison de la Turquie en France (Juil. 2009 – Mars 2010) et l’Année croisée Russie-France 2010, c’est au tour du Mexique d’être le centre d’intérêt du public Français.

Préparez-vous à une cascade de couleurs, saveurs, émotions et chaleur humaine car les mexicains sont réputés pour leur amabilité et leur nature joviale.

Plus de 260 évènements culturels, artistiques, littéraires, académiques, touristiques et sportifs, destinés à promouvoir l’art et la culture mexicaine.

L’Année du Mexique en France est une “Saison Culturelle”

Les “Saisons Culturelles” résultent d’engagements diplomatiques bilatéraux pris au plus haut niveau et s’inscrivent dans le cadre de la politique française en faveur de la diversité culturelle.

L’organisation de ce rendez-vous culturel sans précédents est assurée par l’Institut Français (Culturesfrance) sous la tutelle du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes et du Ministère de la Culture et de la Communication et repose sur des partenariats forts établis avec de nombreux opérateurs et institutions, de même qu’avec les collectivités territoriales et les entreprises.

C’est la première fois qu’un pays hispanophone est l’invité spécial

du gouvernement français durant toute une année

*Des centaines de manifestations sur tout le territoire français

À Paris, Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Rennes, Arles, Le Mans, Metz, Brest, Nantes et Lille, entre autres.

Un avant-goût de ce qui vous attend…

(*Cette liste d’évènements n’est pas exhaustive)

– Dégustations Gastronomiques,
– Expositions Artisanales,
– Expos Touristiques,
– Défilés d’Alebrijes géants dans les rues de plusieurs villes françaises.
– Spectacle/Rituel des “Voladores de Papantla”,
– Les Trajineras de Xochimilco, barques colorées faisant partie du folklore de la Ville de Mexico, navigueront sur la Seine,
Nuit électronique au Grand Palais,

– Festival de Ciné à Rennes “Travelling Mexico & Junior” ; l’Association Clair Obscur propose un voyage à travers le cinéma mexicain d’hier et d’aujourd’hui ainsi qu’une compétition de courts métrages mexicains. Du 22 février au 1er Mars 2011.

Participation exceptionnelle du Mexique

Festival de la Photographie à Arles “Les Rencontres d’Arles Photographie” du 4 Juillet au 18 Septembre,
Salon Aéronautique du Bourget, du 20 au 26 juin 2011.
Festival de Cannes 2011,
Salon de l’Éducation et Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil,
“Le Quai du Polar”, Festival littéraire International à Lyon du 25 au 27 mars 2011,
“Les Rencontres Littéraires de Fontevraud”, hommage à Juan Rulfo Samedi 28 et Dimanche 29 mai 2011.

Quelques Expositions

“Les Masques de Jade Maya”, masque de jade de K’inich Janaab’ Pakal et trousseaux funéraires de Pakal et d’autres dirigeants Mayas. Pinacothèque de Paris du 1er Mars au 7 août 2011. Lire l’article en Espagnol.

“Diego Rivera cubiste” à la Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux du 10  Mars au 5 Juin 2011,

“Il est une fois le Mexique”, Installation photographique et tirage d’art de Robin Lebel. Métro Parisien, Gare Saint Lazare du 1er noviembre 2010 au 28 febrero 2011,

“Rufino Tamayo 1899-1991”. Cette exposition sera la première rétrospective parisienne de l’oeuvre de ce grand peintre mexicain depuis sa mort. Petit Palais du 29 Septembre 2011 au 15 Janvier 2012.