Le terme “Alebrijes” désigne un artisanat mexicain inventé par Pedro Linares Lopez en 1936 suite à un rêve qu’il eut alors qu’il luttait entre la vie et la mort, et durant lequel il se souvint avoir communiqué avec des êtres hors du commun.

“Dans le lit, inconscient, Pedro rêva d’un lieu étrange et très calme. Une sorte de forêt remplie d’arbres, de rochers et d’animaux. Selon ses dires, en arrivant à cet endroit il ne sentait plus aucune douleur et était heureux de pouvoir s’y promener. Mais tout à coup, les rochers, les nuages et les animaux n’étaient plus les mêmes! C’est ainsi qu’il observa, entre autres, un âne ailé, un coq avec des cornes de taureau et un chien à tête de lion. Puis, tous les animaux de sa vision crièrent à l’unisson “Alebrijes, Alebrijes, Alebrijes”.

De nos jours, les Alebrijes sont un échantillon représentatif de l’art populaire mexicain, et de l’Etat d’Oaxaca en particulier.

Ces pièces artistiques sont en général élaborées à partir de bois de copal et parfois en papier carton ou en papier mâché. Elles se caractérisent par leurs formes étranges et leurs couleurs vives qui fascinent et surprennent aussi bien les Mexicains que les touristes du monde entier.

Comme vous l’avez compris, ils sont le résultat de la fusion entre deux ou plusieurs espèces animales mais aussi de personnages issus du folklore populaire tels des diables, des dragons ou encore La Catrina et sa version masculine, El Catrín.

La Catrina est un personnage, créé par des artistes mexicains durant l’époque de la Révolution Mexicaine, qui représente un squelette de femme habillé de façon élégante. C’est une satyre de la classe bourgeoise mexicaine (Catrín signifie “Dandy” en espagnol mexicain) dont le but était de lui rappeler que peu importe le statut social de chacun, nous sommes tous égaux face à la mort. Par la suite, La Catrina est devenue le symbole officiel de la mort et l’élément décoratif obligé lors de la célébration annuelle du “Día de Muertos” ou “Jour des Morts” les 1er et 2 Novembre.

Le Village d’Arrazola et les Alebrijes:

Si vous projetez de visiter la ville d’Oaxaca, ne manquez par de faire un tour au Village d’Arrazola, situé à seulement 10 km au sud-ouest. Nombreuses familles de ce village se dédient à la fabrication d’Alebrijes en utilisant la technique de sculpture sur bois de copal, laquelle s’est transmise de génération en génération depuis l’époque du règne de la Civilisation Zapotèque.

 

 

Gardé dans:

Catégorie: Artisanats , , , , , , ,

Partager:

  • RSS
  • Imprimer
  • Copie cette adresse pour la partager sur tchats, mails, reseaux sociaux

Articles Relationnés:

Travel By México, SA CV | Copyrigth ©2001 | Legal | Contactez-nous & Publicité | Gracias → Wordpress.org Top